Chapelle Saint Laurent
Édifiée au début du XVIème siècle dans le style gothique flamboyant, la chapelle fut commanditée par la famille de Talhouët de Keraveon. Elle peut se rapprocher de la chapelle Notre-Dame de Recouvrance, située dans le bourg : plan rectangulaire, contreforts d'angles avec des pinacles fleuris, portes en anse de panier et fenêtres en arc brisé.

Elle est dédiée à Saint-Laurent, jeune diacre martyrisé sur le feu le 10 août 258. Ce saint est invoqué pour la guérison des brûlures. Un tableau de Saint Laurent en diacre, portant une palme et tenant le gril de son martyre, est accroché côté nord.
 

Comme souvent en Bretagne la porte sud est plus large et très ornée alors que la porte ouest, censée être l'entrée pincipale, est très modeste.


La chapelle possède toujours sa première cloche qui date de 1680. Elle ne fonctionne plus mais est exposée près de l'autel.

Autres éléments originaux, un cadran solaire orne le contrefort au sud-est : différents animaux décorent la corniche. On peut ainsi observer lapin, cerf, coq et lion sculptés dans la pierre.
 
La fontaine de dévotion date du 18ème siècle.

Le pardon a lieu 
le 2e dimanche d'août.