Chapelle Saint Cado 


Humble chapelle dans un écrin de verdure, elle est probablement commanditée à la fin du 15ème siècle, par la famille Chohan de Coëtcandec, seigneurs de Kerbernès. Deux blasons, dont un martelé, apparaissent sur l’autel avec le motif du cerf, symbole de cette riche famille.

Après restauration, la chapelle a retrouvé un sol dallé, des murs blanchis sauf dans le chevet où la pierre reste apparente. Au-dessus des engoulants, poutres avec des têtes de monstres sculptées, est posé un lambris peint en bleu clair.
 
Le vitrail représente la légende de Saint Cado : à Belz, le saint avait construit un pont pour faciliter le passage des fidèles qui venaient l’écouter. Or son pont ne tarda pas à s’écrouler. Le Diable lui proposa de le reconstruire à la condition de lui accorder l'âme du premier être qui le traverserait. St Cado accepta et fit traverser un chat sur le pont.

La fontaine de dévotion date du 18ème siècle et a probablement remplacé un monument plus ancien. La statue qui ornait la niche a disparu.

Un lavoir jouxte la fontaine.


Le pardon se déroule
le 3ème dimanche de septembre.

(c) Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel), Bègne, Bernard